10/08/2017 Œufs, fipronil et responsabilité(s)…

La FUGEA a participé ce matin au lancement de la Task Force concernant la crise des œufs. La FUGEA a appelé le Premier Ministre et les différents Ministres présents à faire toute la lumière sur cette crise.
La FUGEA a demandé 3 actions concrètes :

– Concernant le risque de santé publique, la FUGEA a appris que 50 exploitations étaient encore bloquées ; la FUGEA regrette le manque de transparence et de communication de l’AFSCA vis-à-vis de ces exploitations et vis-à-vis du secteur agricole. Il est temps que l’Agence assume les responsabilités de ses actes. Il est intolérable que l’Agence se permette autant d’opacité alors que les agriculteurs, les consommateurs et les politiques sont en attente de réponses claires et précises. Cette situation n’est que le reflet des réalités vécues au quotidien par une partie des agriculteurs abasourdis par les méthodes employées par l’AFSCA. Il est temps pour elle de revoir ses façons de travailler.

– Concernant les élevages bloqués, la FUGEA a demandé que des indemnisations rapides soient effectuées. Nous demandons l’intervention du fonds budgétaire dédié à la santé et à la qualité des animaux et des produits animaux pour les exploitations touchées par la crise.

– Concernant le côté judiciaire, une instruction est en cours. La FUGEA demande que les coupables de cette fraude soient sévèrement punis. STOP à la stigmatisation des agriculteurs causée par un industriel frauduleux qui joue avec le feu en se permettant d’ajouter dans un produit dédié à l’élevage une substance interdite. Les agriculteurs et les consommateurs sont les premières victimes de cette malversation, ne l’oublions pas. Un jugement sévère aura le mérite de redorer l’image d’un secteur gravement touché.

Contacts presse :
Philippe Duvivier – Président : 0491/56.33.86
Gwenaëlle Martin – Coordinatrice politique : 0491/56.33.88

Comments are closed.